Covid-19 : ce qu’il faut retenir

Covid-19 : ce qu’il faut retenir

Informations actualisées le 15 janvier 2021 Au cours de ce nouveau confinement, tous les professionnels comme les patients doivent contribuer à l’application des mesures barrières tout en garantissant la bonne distribution des soins, que ce soit en cabinet ou à domicile. Les nouvelles jauges ne concernent pas

suite...

Négociations conventionnelles : un commencement pour rien ?

Négociations conventionnelles : un commencement pour rien ?

Fin novembre, les deux syndicats de la profession ont rencontré l’Assurance Maladie afin d’ouvrir de nouvelles négociations conventionnelles. A lire les communiqués, la discussion a été rapide : Monsieur FATOME, Directeur Général de la CNAM, a annoncé que son mandat est circonscrit à « l’ouverture des négociations

suite...

REZONE KINE : un nouvel outil d’informations sur les territoires

REZONE KINE : un nouvel outil d’informations sur les territoires

Les outils ne cessent de se multiplier. Dernier d’entre eux arrivé après développement par l’Assurance Maladie, il s’agit de la plateforme REZONE KINE. Ce site expose le zonage kinésithérapeutes des différents bassins de vie, les informations sur les aides disponibles et la régulation à l’installation, offre la

suite...

Elections aux URPS : vérifiez votre présence sur les listes électorales

Elections aux URPS : vérifiez votre présence sur les listes électorales

Les élections renouvelant les Unions régionales des professionnels de santé libéraux regroupant les masseurs-kinésithérapeutes se tiendront au printemps 2021. Ces élections, qui se feront de manière électronique, concernent tous les kinésithérapeutes libéraux conventionnés avec l’Assurance Maladie. Si vous êtes conventionné en exercice principal à Paris, votre nom

suite...

Patients Covid-19 non hospitalisés : nouvel acte et cotation

Patients Covid-19 non hospitalisés : nouvel acte et cotation

Jusqu’à présent la prise en charge des patients Covid-19 qui n’ont pas été hospitalisés devait être effectuée sans cotation spécifique. Le plus souvent l’AMK 8,3 était la seule solution. Désormais, ces patients peuvent être pris en charge dès lors qu’ils sont sous oxygénothérapie (< 4 L/min) avec

suite...