Activité en kinésithérapie à partir du 11 mai 2020

A compter du lundi 11 mai 2020, l’Agence régionale de santé appelle à reprendre progressivement l’activité dans les cabinets de kinésithérapie.

L’ARS a fixé une doctrine pour cette reprise.

Au final, il convient de retenir les grands principes suivants :

  • Quels patients prendre en charge ?

Vous pouvez recevoir dans votre cabinet tous les patients ayant besoin de rééducation : si le médecin prescripteur a établi récemment une prescription, c’est que celui-ci a jugé que la rééducation était nécessaire. Il convient également de reprendre les rééducations qui ont été interrompues en raison de la crise sanitaire.
Les patients dits vulnérables (présentant un ou des facteurs de comorbidité au Covid-19) doivent être vus à domicile sauf si la rééducation ne peut y être réalisée.

  • Dans quelles conditions accueillir les patients dans le cabinet ?

Les patients doivent obligatoirement porter un masque. La salle d’attente, suivant sa taille, ne doit accueillir qu’un seul patient ou permettre le respect de distance entre chaque patient de l’ordre d’un mètre et demi.
Dans une salle de soins, il ne doit pas y avoir plus d’un patient.

  • Quelles mesures d’hygiène ?

Il convient de suivre les recommandations actuelles en matière d’hygiène.
Le kinésithérapeute porte systématiquement un masque chirurgical, veille à l’hygiène des mains et à la désinfection de tout le matériel en contact avec le patient (ce qui relève d’une hygiène élémentaire même hors d’une crise sanitaire).
Le port d’un masque FFP2 (ou chirurgical avec une visière ou lunettes) n’est nécessaire que pour la prise en charge de patients Covid+ ou de patients dont la rééducation consiste soit en de la kinésithérapie respiratoire, soit en une activité physique élevée génératrice d’une mobilisation importante des volumes et de la fréquence respiratoire (réhabilitation cardio-respiratoire, réathlétisation).

  • Que faire de la balnéothérapie ?

L’ARS n’autorise pas la reprise d’activité des bassins et piscines de rééducation. Ainsi et jusqu’à nouvel ordre, les kinésithérapeutes ayant une balnéothérapie ne peuvent les utiliser.

 

Accès adhérents

KINÉ FLASH PARIS

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterCheck Our Feed