Après la CMU-C et l’ACS, voilà la C2S


Depuis le 1er novembre 2019, la CMU-C et l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé) évoluent pour devenir la CSS ou C2S, la Complémentaire Santé Solidaire.

Comme pour les bénéficiaires de la CMU-C ou de l’ACS précédemment, le kinésithérapeute doit demander au patient de justifier ses droits avec la présentation de sa carte Vitale à jour. En cas d’impossibilité de lecture de la carte ou si celle-ci n’est pas à jour, il demande l’attestation de droit à la Complémentaire Santé Solidaire.

Si la carte Vitale de l’assuré présente un droit à la CMU-C ou à l’ACS, ou le cas échéant, si l’assuré présente une attestation de CMU-C ou d’ACS, ces documents demeurent valables. Il convient de facturer alors au titre de la Complémentaire Santé Solidaire à l’aide du code « C2S » si le logiciel de facturation est à jour ou à l’aide du code « CMUC » dans le cas contraire.

Informations techniques et FAQ : https://www.complementaire-sante-solidaire.gouv.fr/espace_partenaires_autres_professionnel_sante.php

Rappelons que tout comme pour les patients disposant d’une CMU-C, la facturation des patients bénéficiaires de la C2S doit se faire obligatoirement en tiers payant au tarif opposable.

Accès adhérents

KINÉ FLASH PARIS

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterCheck Our Feed