Point sur les DE à Paris


La fin de l’année 2017 a été malheureusement marquée par l’action de contrôle et de sanction engagée par la CPAM de Paris à l’encontre des kinésithérapeutes parisiens usant de leur droit conventionnel à appliquer des dépassements d’honoraires.

Le Syndicat des kinésithérapeutes de Paris a immédiatement réagi en proposant à ceux-ci les moyens de réagir et de se défendre, en prenant contact avec le Directeur de la Caisse, en interpelant le Ministère chargé de la santé, et en diffusant une pétition à l’intention de ce dernier.

Nous avons également proposé aux autres syndicats professionnels d’agir en commun, notamment à travers cette pétition. Ceux-ci n’ont pas répondu à cette proposition, néanmoins vous êtes plus de 500 à nous avoir adressé votre signature : nous demandons au Ministère d’être reçus pour les lui transmettre et débattre des pistes qui pourraient permettre de résoudre les difficultés soulevées.

Nous avons une nouvelle fois échangé récemment avec le Directeur de la CPAM sur ce sujet : celui-ci semble encore décidé à obtenir une réduction importante du recours aux DE par un tiers des kinés parisiens. Seule maigre consolation, nous avons obtenu l’assurance d’être préalablement informés de toute évolution au travers de la Commission socio-professionnelle, instance paritaire à laquelle nous siégeons auprès de la Caisse.

Il faut noter que cette action a déjà été menée envers d’autres professions, par exemple les chirurgiens-dentistes, et qu’en ce début d’année la CPAM de Paris s’attaque également aux médecins de secteur 2 : la partie va être difficile à jouer si les différents syndicats ne peuvent s’appuyer sur vos soutiens…

Accès adhérents

KINÉ FLASH PARIS

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterCheck Our Feed